Logo du Tam-Tam communautaire

Portail communautaire et social
du Haut Saint-Maurice


 
Le remède aux coupures, ça existe !
Engagez-vous pour le communautaire !
D'autres choix sont possibles !

Calendrier des activités

  2018 
D L M M J V S
           1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Toutes les activités de décembre 2018

Suivez-nous sur

Facebook

Comment mettre mes limites pendant les Fêtes…

par l’Association de Fibromyalgie Mauricie / Centre du QuébecPublié le 7 décembre 2018


La période du temps des Fêtes est un moment essoufflant, encore plus pour les personnes atteintes de fibromyalgie. On a beau s’y préparer, chaque année, c’est comme si le temps des Fêtes arrivait tout d’un coup, sans qu’on s’y attende ! Et si on faisait différent, cette année ? Si, au lieu de se laisser surprendre par le temps des Fêtes, on essayait du mieux que l’on peut, de pallier au maximum d’éventualités ?

Dans un premier temps, il est essentiel pendant cette période, de maintenir, du mieux possible, une bonne hygiène de vie. Autant que faire se peut, évidemment… On essaie d’éviter les abus de nourriture et d’alcool, de se coucher tôt lorsque cela est possible, et de faire de l’exercice physique… Je reconnais que c’est plus facile à dire qu’à faire, mais le verbe-clé ici est “essaie”…

D’autre part, il peut être utile de faire un “tri” dans les invitations que l’on reçoit. Le temps des Fêtes est souvent l’occasion de voir les mêmes personnes plus d’une fois… Est-il vraiment nécessaire de dire “oui” à tout ? Nous n’osons parfois pas refuser, de peur de froisser l’hôte ou l’hôtesse.

Mais un refus exprimé poliment, après avoir chaleureusement remercié la personne qui nous adresse l’invitation, pourrait être beaucoup mieux accepté que l’on pourrait le croire, surtout si l’invitation vient d’un proche qui connaît bien notre situation…

Puis, dans les heures qui précèdent un engagement, on peut se dorloter un peu, en faisant une sieste, en prenant un bain pour détendre notre corps endolori ou en privilégiant les activités calmes. Évidemment, c’est une bonne idée de ne pas planifier un brunch et un souper la même journée, histoire de se donner du temps pour souffler…

Je vous souhaite de réellement profiter de ce temps de l’année qui, s’il est certes essoufflant, nous donne néanmoins l’occasion de nous rapprocher de ceux qui nous sont chers. Joyeuses Fêtes à vous et aux vôtres !

Marie-Pierre Gauthier, coordonnatrice aux services
Association de la fibromyalgie Mauricie / Centre du Québec

Retourner au haut de la page


Ma soupe populaire n'est pas un lobby !

Logo de la Table Nationale des Corporations de Développement Communautaire Logo de la CDC du Haut St-Maurice Logo du Ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale du Québec