Logo du Tam-Tam communautaire

Portail communautaire et social
du Haut Saint-Maurice


 
Le remède aux coupures, ça existe !
Engagez-vous pour le communautaire !
D'autres choix sont possibles !

Calendrier des activités

  2017 
D L M M J V S
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Toutes les activités de décembre 2017

Suivez-nous sur

Facebook
Jenifer

Chronique participation citoyenne

Anti-austérité et solutions alternatives : On a les moyens de faire autrement !

Publié le 15 décembre 2014


Les élections provinciales d’avril dernier ne nous préparaient pas à ce que nous dénonçons aujourd’hui. Les annonces, les ballons d’essai, les rumeurs arrivent de partout et vont dans tous les sens. Les stratégies déployées par le Gouvernement et ses moyens imposants pour ancrer l’idée d’austérité auprès de la population vont bon train.

Dans plusieurs milieux communautaires, on craint la démobilisation, l’éparpillement, l’isolement, parce que le Québec dont nous rêvions est en rupture d’humanisme. Alors, rappelons-nous que les choix politiques de ce gouvernement ne sont pas coulés dans le béton, ils ne résultent que de choix politiques et idéologiques !

Cliquez pour l'article complet (0) Commentaires

Troisième partie - Le néolibéralisme et les femmes

Pourquoi les femmes ?

Publié le 16 mai 2011


Une question légitime. Si le néolibéralisme fait des ravages partout sur la planète et s’attaque tant aux hommes qu’aux femmes, on peut poser la question : à système économique égal pour tout le monde, comment expliquer que les femmes soient plus pauvres, plus discriminées au niveau du travail, plus violentées que les hommes ? Comment expliquer que ce sont encore presque exclusivement les femmes qui s’occupent des enfants, des personnes dépendantes, des tâches domestiques ? Et comment comprendre que, parmi les femmes pauvres, discriminées et violentées, d’autres femmes le sont encore davantage telles les femmes autochtones, les femmes noires ?

Cliquez pour l'article complet (0) Commentaires

Deuxième partie - Le néolibéralisme et les femmes

La pauvreté a un sexe. Lequel ?

Publié le 15 octobre 2010


Selon l’ONU, 70 % des personnes pauvres sur la planète sont des femmes. Et pour être plus précise, dans le monde une personne sur cinq vit avec moins d’un dollar par jour et une sur sept souffre chroniquement de la faim 1. Trois groupes en particulier sont touchés : les enfants de moins de cinq ans, notamment les petites filles, car quand la nourriture se fait rare on nourrit les petits garçons d’abord qui sont plus susceptibles de travailler à l’extérieur de la maison ; les femmes en âge de procréer et les familles monoparentales dont “le chef” est une femme.

Cliquez pour l'article complet (0) Commentaires

Première partie - Le néolibéralisme et les femmes

Un mariage impossible ! Un divorce assuré ! Une séparation inévitable 

Publié le 7 octobre 2010


“(...) La marche mondiale des femmes est commencée depuis des millénaires. Nous venons de très loin et nous ne sommes pas encore arrivés à destination. Il y a moins d’un siècle — un soupir dans l’histoire — les femmes n’avaient encore aucune identité : ni professionnelle, ni civile, ni politique, ni sociale. De tout temps, la sous-condition des femmes n’a jamais scandalisé le monde entier parce que le rapport de domination d’un sexe sur l’autre était enrobé joliment et utilement dans l’amour, dans la nécessité de la reproduction de l’espèce et dans l’esprit de famille. Aujourd’hui, l’asservisseur des femmes s’appelle néolibéralisme, mondialisation, sous-traitance, ouverture des marchés, capitalisme sauvage, performance, excellence, déréglementation 1”.

Cliquez pour l'article complet (0) Commentaires

Comité prévention des dépendances : Nous travaillons sur le bien-être de la personne !

Troisième et dernière partie - Néolibéralisme et la Démocratie

La politique du désengagement de l’État s’impose partout

Publié le 1 mars 2010


Le néolibéralisme conduit à une perte de pouvoir des gouvernements sur un nombre croissant d’activités dans la société. Au cours des dernières années, le discours à l’effet que les gouvernements et les services publics sont incapables de fournir des produits et services de façon efficace est devenu monnaie courante. À cela, il faut ajouter cet autre discours, bien pratique pour les multinationales et les intérêts des capitaux privés, celui de la crise des finances publiques, eu égard à l’importance de la dette publique.

Cliquez pour l'article complet (0) Commentaires

Deuxième partie - Néolibéralisme et la Démocratie

Les institutions financières internationales sont au service des multinationales

Publié le 22 février 2009


Deux grandes institutions financières jouent un rôle déterminant dans l’imposition des principes du néolibéralisme aux divers États à travers le monde. La Banque Mondiale et le Fonds monétaire international (FMI). Ces institutions, créées au milieu du XXe siècle, sont fréquemment intervenues depuis les vingt-cinq dernières années, soi-disant pour aider les pays en voie de développement à se sortir des difficultés financières qu’ils connaissaient. Ce qui est frappant, c’est que la plupart de ces pays éprouvent encore aujourd’hui des problèmes économiques et financiers majeurs.

Cliquez pour l'article complet (2) Commentaires

Première partie - Néolibéralisme et la Démocratie

La démocratie, de quoi parlons-nous ?

Publié le 16 février 2009


Le Larousse propose la définition suivante : “Régime politique dans lequel le peuple exerce sa souveraineté lui-même, sans l’intermédiaire d’un organe représentatif (démocratie directe) ou par représentants interposés (démocratie représentative)”. On peut aussi se référer au mot célèbre d’Abraham Lincoln présentant la démocratie comme “le gouvernement du peuple par le peuple, pour le peuple”.

Ainsi, on peut voir la démocratie comme un outil permettant à la population d’influencer collectivement, voire de décider plus ou moins directement de l’organisation de la société.

Cliquez pour l'article complet (0) Commentaires

Troisième et dernière partie - Néolibéralisme et les Droits humains

Importants reculs pour tous les droits

Publié le 14 septembre 2008


Les droits de la personne qui, en ce moment, sont plus immédiatement menacés ou ont déjà subi des reculs concernent le travail, les conditions de travail et les salaires. Il devient également plus difficile à chacun d’atteindre un niveau de vie décent, pour soi et sa famille, c’est-à-dire qu’il est plus difficile de se donner une alimentation appropriée, de disposer d’un logement ou d’une habitation convenable, de prendre soin de sa santé. Plus difficile aussi est l’accès pour toutes et tous à une éducation de qualité, la participation à la vie culturelle et aux développements scientifiques et aux bienfaits qui en résultent, de même qu’un accès réel à l’information.

Cliquez pour l'article complet (0) Commentaires

Comité prévention des dépendances : Les facteurs de protection !

Deuxième partie - Néolibéralisme et les Droits humains

La mondialisation néolibérale provoque un recul, voire la négation de plusieurs droit

Publié le 7 septembre 2008


Ce grand mouvement de développement des droits humains que l’on décrivait dans la première partie du texte (publié le 2 juillet dernier) et qui demeure tout à fait remarquable en dépit de ses limites, ne s’est pas déployé également dans tous les pays et il ne s’est pas réalisé sans débats, sans oppositions tantôt ouvertes tantôt discrètes, mais tenaces, sans reculs à certains moments. Depuis 1945 jusqu’à aujourd’hui, les catastrophes humanitaires provoquées par les hommes n’ont pas manqué : guerres, génocides, famines, etc. Un phénomène toutefois retient de plus en plus l’attention à cause de sa puissance planétaire et à cause des impacts de plus en plus dévastateurs qu’il exerce présentement sur l’évolution de la vie économique, politique et sociale de tous les pays de la planète : l’expansion foudroyante de la mondialisation néolibérale, surtout depuis une quinzaine d’années.

Cliquez pour l'article complet (0) Commentaires

Première partie - Néolibéralisme et les Droits humains

La longue marche des droits humains : un acquis de civilisation

Publié le 2 juillet 2008


L’histoire des droits humains est l’histoire des luttes pour la liberté. Plusieurs siècles en sont témoins. La somme de toutes les conquêtes se concrétise au plan mondial par la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH) en 1948. Adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies, le 10 décembre 1948 (elle a donc maintenant près de 60 ans), la Déclaration universelle des droits de l’homme est le premier texte international à dresser une liste ordonnée des droits inviolables et inaliénables dont devrait jouir effectivement l’humanité entière.

Cliquez pour l'article complet (0) Commentaires

Retourner au haut de la page


Les OSBL ne sont pas des lobbys !

Julie Boulet, Députée de Laviolette et ministre du Tourisme

Logo de la Table Nationale des Corporations de Développement Communautaire Logo de la CDC du Haut St-Maurice Logo du Ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale du Québec